samedi 27 mars 2010

les kangourous roses...


Les choses ne sont pas toujours ce quelles devaient être...Pour preuve ce 9 aout 1994 qui s'annonçait , sur le papier,comme  un moment inoubliable pour le fan inconditionnel des Pink Floyd que je suis... Un instant unique de communion avec ces magiciens des notes même si , à l'époqe roger Waters , mégalomane pas tenté , ne faisait déjà plus partit du voyage qui conduisait mes "héros " à l'espace Grammont à Montpellier!!! 

  HHHHiiiiii!!!!! me disais-je posément à l'intérieur de moi même ; les Floyd en chair et en os , le panard intégral , l'extase hallucinée... oui , sauf que l'inconvénient d'être fan d'un groupe planétaire , c'est que c'est  toute la planète qui se déplace pour venir les les voir...Enfin , les voir...  c'est beaucoup dire... parce que de là où on était , ça aurait pu être  les Zigzig spoutnik , on aurait pas vu la différence... Quand au son c'était pas top top non plus ... bref une grosse déception pas planante pour deux sous...

J'étais donc convaincu de finir mes jour sans pouvoir vibrer sur un live de the wall ou de Dark side...Mais , la semaine dernière , alors que je me remettais tout juste de ma cruelle désillusion (oui je cicatrise très lentement en fait ) je tombe par hasard sur un article parlant d'un tribut band des Floyd qui se produirait à Lyon prochainement... Des australiens qui plus est ... c'te blague ... encore une pâle copie des originaux qui avec trois perruques et une guitare d'occasion , essaient de croire un instant à leur talent... sauf qu'il y avait un lien sur youtubes et que ... ça avait l'air top!!

En catastrophe , on dégotte donc des places pour le concert à "la bourse du travail", où on se retrouve à moins de 30 mètres de la scène pour deux heures trente d'extase à en prendre plein les oreilles et plein les yeux ... 


C'était le 24 mars 2010... Patience et longueur de temps...

je n'aurai qu'une chose à dire : 
merci ...



un petit montage maison pour la peine....

vendredi 26 mars 2010

Reg & Tom supos de Satan...

Forcement, à force de fréquenter des vrais dessinateurs célèbres et tout et tout , ça vous donne parfois des démangeaisons dans la plume... Voici donc deux petits démons qui pourraient bien sévir en strips un de ces 4 matins ...Enfin...euh... quand j'aurais fini deux trois autres trucs que j'ai sur le grill en ce moment ... et si je trouve des idées de scénars présentables... et euh...  si j'apprends à dessiner comme Mic et Sti... (mais non c'est pas des rabbit sans les oreilles!!) ... et si... ma tante en avait... ouais bon ça va j'ai compris...




dimanche 21 mars 2010

Le joli tour de nono!!!

Aujourd'hui, j'aimerais profiter  lâchement du travail de mes compères Sti et Mic (avec leur accord signé et déposé chez l'huissier maitre Artibal de Bezouce ) et me livrer à un petit détournement du texte d'un des strips du tome 1 de "Michel Chien fidèle" pour faire une petite dédicace à mon cousin Bruno Jeanjean , équipier numéro un sur le voilier de Frank Cammas "Groupama 3" avec lequel ils viennent de remporter le trophée Jules-Verne en moins de 50 jours dans des conditions parfois dantesques...


  Si peu de gens ont la chance dans leur vie de réaliser leurs rêves  mon Nono est l'un d'eux . Chapeau bas l'artiste....
Bon évidement une victoire comme ça , ça suscite  forcement des vocations mais c'est clairement pas à la portée de n'importe qui.... Pas vrai Michel ?










NB:Strip d'origine réalisé par Mic et Sti et détourné par mes soins attentifs ...



dimanche 14 mars 2010

Michel , chien Ferrat...

NB: Dessin réalisé avec trucage numérique à partir d'un beau dessin de Mic 
(que j'avais quand même un peu colorisé )

Apprenant le décès  de ce monstre sacré de la chanson française qu'était Jean Ferrat , Michel , pas opportuniste pour un euro , s'est vite dit qu'il y avait un créneau à prendre ...
Ouais en même temps , c'est pas faux...

Enfin juste pour le plaisir un petit hommage que ce grand Monsieur rendait à un autre moustachu que vous reconnaitrez sans doute...


Est-ce un reflet de ta moustache
Ou bien tes cris de Mort aux vaches!
Qui les seduit
De tes grosses mains maladroites
Quand tu leur mets dessus la patte
C’est du tout cuit
Les filles de joie les filles de peine
Les margotons et les germaines
Riches de toi
Comme dans les histoires anciennes
Deviennent vierges et souveraines
Entre tes doigts

Entre tes dents juste un brin d’herbe
La magie du mot et du verbe
Pour tout décor
Même quand tu parles de fesses
Et quelles riment avec confesse
Ou pire encore
Bardot peut aligner les siennes
Cette façon d’montrer les tiennes
N’me déplait pas
Et puisque les dames en raffolent
On n’peut pas dire quelles soient folles
Deo gratias

Toi dont tous les marchands honnêtes
N’auraient pas de tes chansonnettes
Donné deux sous
Voilà qu’ pour leur déconfiture
Elles resteront dans la nature
Bien aprés nous
Alors qu’avec tes pâquerettes
Tendres mon coeur fraiches ma tête
Jusqu’au trépas
Si je ne suis qu’un mauvais drôle
Tu joues toujours pour moi le rôle
De l’Auvergnat  


Pas mal hein ? (Tiens ça me fait penser : je vais me laisser pousser la moustache moi....On sait jamais...)