dimanche 21 septembre 2008

insulaire de l'enfance


je ne m'en souviens plus très bien , mais il fût une époque, dans mon jeune temps (car j'ai été jeune à une époque ) où je n'aurais pour rien au monde raté ce monstre  gris clair à points gris foncés ( je ne disposais alors que d'une seule télévision noir et blanc et il fallait pédaler longuement pour avoir l'électricité) ce dinosaure bedonnant qui accompagnait tous les jours mon retour de l'école quand , quittant provisoirement les rives du laborieux apprentissage de la vie je gagnais à la hâte celles plus clémentes d'un paradis télévisuel nommé "l'île aux enfants". Ayant eu la sagesse de ne pas revisionner depuis lors ce chef d'oeuvre de finesse et de poésie (qu'une relecture actuelle au travers de mes yeux d'adulte blasé rangerait probablement vite fait au rang de pitoyable navet )j'en garde encore aujourd'hui un souvenir ému et pour tout dire assez flou.
A une époque où ,grâce entre autre à la magie d' internet, on peut avoir accès à l'ensemble des souvenirs de notre enfance, il est parfois plus sage de garder quelques îles encore inexplorées  protégeant en leur sein les délicats trésors qu'on  y a jadis laissé... Poils aux pieds.

7 commentaires:

Coussindair a dit…

Bravo!... réussir à conserver un regard d'une telle lucidité, c'est quasi-miraculeux .

ypyb a dit…

poils aux cheveux!

Denis Lee a dit…

Casimir-aculeux. Poil aux yeux.

Huhuhuhuhuhuhuhu!

ypyb a dit…

euh, j'ai honte, j'avais pas pigé la première fois!

Coussindair a dit…

C'est moi qui devrait avoir honte. Haha.

Mic a dit…

eh bien sache, mon cher YPYB, que j'ai revisionné les épisodes de l'île aux enfants et j'ai été fort surpris d'en découvrir une deuxième lecture pas si premier degré que ça !

ypyb a dit…

j'en suis quitte alors pour les revisionner du dernier au premier de gré... ou de force. (oui je sais c'est nul mais il est tard.